S'identifier - Contact


Erfoud, aux portes du désert

Bien que n'ayant pas particulièrement une vocation touristique, Erfoud accueille tous les ans un bon nombre de voyageurs de toutes les nationalités qui profitent de sa position stratégique aux portes du désert  et souvent prennent le temps d'en découvrir les secrets et les richesses.

La ville a préservé des traces de sa vocation militaire d’autrefois : les rues, l’architecture ou encore les arcades, tout ramène à cette époque lointaine où Erfoud était une ville de garnison, régie par une administration de type colonial.

Plantée au cœur du Tafilalet, elle est un point de départ idéal pour les randonnées vers le sud et plus particulièrement vers les dunes de l'erg Chebbi et Merzouga, site touristique mondialement connu. On n'oubliera pas de monter au borj, une tour fortifiée qui domine le village. Du haut du borj, au lever du soleil, on profite d’une vue magnifique sur la palmeraie et  le désert qui se profile à l’horizon. On peut y découvrir les nombreux ateliers de travail du marbre, autre richesse de la région. On y travaille en particulier la pierre d 'Erfoud, marbre noir dont la particularité est d'être veiné de fossiles millénaires.

Erfoud nous aprend vite qu'elle est  bien une ville du désert . Au bout de l'avenue Moulay Ismael qui la traverse d'ouest en est, comme des rues adjacentes, on débouche inmanquablement sur l'aridité de la plaine, et au delà de la palmeraie, le désert et les dunes.

Le long de la route vers Rissani, on observe quelques puits, vestiges des traditionnels Khéttaras d'autrefois. L'eau est rare, les palmiers souffrent. La route nous emmmène aujourd'hui bien au delà de Rissani jusqu'à Merzouga et même Taouz.  Autrefois le trajet se faisait encore par la piste dans des conditions qui ne manquaient pas de charme et offraient d'entrée un petit air d'aventure. Merzouga, c'est le spectacle grandiose des dunes roses de l'erg Chebbi et cette magie indéfinissable du désert et des nuits sous les étoiles.

Mais la vraie richesse d'Erfoud c'est ses habitants ;  des gens qui ne se livrent pas au premier venu, parlent peu, observent, avec toute la prudence caractéristique des ruraux, mais qui, quand ils vous ouvrent leur porte vous font l'honneur d'une vraie et durable amitié. Quel que soit l'esprit du visiteur, il ne peut qu'être séduit, au point d'en ressortir transformé et vivifié.

Version imprimable | Mots et images | Le Jeudi 08/01/2009 | 0 commentaires | Lu 2250 fois