S'identifier - Contact


Fes, entre le passé historique et la ville d'avenir

                     La ville vient de mettre la dernière touche à l'avenue Hassan II et les guirlandes lumineuses en font une véritable  avenue des Champs Elysées marocaine ; mais elle a bien d'autres atouts cachés : de la ville moderne à la médina, les occasions de rencontre ne manquent pas, et les fassis sont les gens les plus accueillants du monde ; interpellés un soir par trois jeunes étudiants désireux d'échanger quelques mots, nous avons refait le monde en quelques minutes ; vus de nos yeux d'européens, les jeunes du maroc sont surprenants : il portent en eux l'avenir d'un pays en pleine construction, et ils semblent ne pas encore y croire. Mais comment comprendre que le vrai mirage d'aujourd'hui n'est peut être plus du côté d'une France qui s'éssouffle, mais peut-être plus surement du côté du Maroc, un pays jeune à qui l'avenir semble ouvert pour peu que sa jeunesse s'y engage.

Version imprimable | Actualités Maroc | Le Lundi 05/05/2008 | 0 commentaires | Lu 1516 fois