S'identifier - Contact


Les enfants des écoles...

                         Pas une visite à Erfoud qui ne nous laisse pour longtemps le souvenir de ces visages d'enfants. Nous sommes allés une fois encore rendre visite à la classe de maternelle de l'AMAEF dans le ksar de Chyahna, au coeur de la palmeraie. Nous avons toujours un peu l'impression de déranger, devant ces regards curieux qui nous dévisagent ; plusieurs nous reconnaissent et sont moins timides; l'institutrice suspend le cours pour quelques chansons d'accueil ; les enfants récitent de bon coeur les comptines en français apprises au long de l'année. L'apprentissage semble très marqué par la répétition, et les disciplines d'éveil telles que nous les connaissons souffrent du manque de matériel pédagogique, de manque de formation et probablement des habitudes. L'effort est cependant louable : les enfants viennent nombreux à l'école; l'age d'admission à l'école publique a baissé, ce qui aura certainement pour effet de développer l'accès à l'école ; du coup, la classe de l'AMAEF voit ses bancs plus clairsemés; jusqu'ici, les classes de maternelles étaient des initiatives privées, à la charge des associations comme l'AMAEF. Les besoins des écoles sont grands : manque de papier, de cahiers, de matériel de base, une précarité qui tranche avec le gaspillage que nous connaissons chez nous. En quittant la classe, nous avons été invités à visiter une école voisine, gérée également par une association, et dont un des responsables, souligne les mêmes besoins. Nous mesurons combien le travail de proximité des ces associations est important, et pour que se développe un enseignement de qualité, le partenariat que nous tentons de mettre en place sera bien utile.

 

Version imprimable | Actualités Erfoud | Le Mercredi 07/03/2007 | 1 commentaire | Lu 1013 fois


Commentaires

l instruction

l instruction des entants es l avenir de notre pays je ne suis pas riche mais si j etais fortuner c est la premiere des choses que je ferais donnez a ses enfants se dont ils ont besoin pour etudier :pour etre un jour des hommes et des femmes dont le maroc depent et non etre a la charge de leur pays .BONNE ANNEE A TOUS.sahraoui mima.

 


sahraoui | Le Dimanche 27/12/2009 à 18:55 | [^] | Répondre